Thomas Jégou

Thomas Jégou

Je suis hypnothérapeute, diplômé de l’Ecole Centrale d’Hypnose de Paris (ECH) et de la National Guild of Hypnotists (NGH) américaine.

Je vous reçois dans mon cabinet à Chatou,
Je pratique bien entendu l’hypnose, mais également l’Emotional Freedom Techniques (EFT), et les mouvements oculaires bilatéraux.

Je cherche à vous rendre le plus autonome possible ; c’est pourquoi je vous enseigne aussi l’auto- hypnose , la micro-sieste et l’EFT de manière à ce que vous puissiez bénéficier de ces techniques magistrales chez vous, en toute autonomie.

Coordonnées

Thomas Jégou
5 place Maurice Berteaux / Hall 2
CHATOU, 78400

06 19 38 70 80

SPÉCIALISATIONS

J’ai complété mes études d’hypnose et d’hypnothérapie par des formations spécialisées

- Je fais ainsi bénéficier ceux qui viennent me voir pour arrêter de fumer ou pour mincir de la très grande expérience de Dany Dan DEBEIX (Hypnothérapeute, Dr en Psychologie clinique - GB, Formateur et Fondateur de l’E.C.H.) qui a mis au point l’hypno-sonothérapie,

- Je pratique et enseigne fréquemment l’Emotional Freedom Techniques, particulièrement efficace pour éradiquer les émotions qui suivent des traumatismes : accidents de transport, attaques, attentats. Je demande toujours des suivis médicaux et psychologiques pour ces cas graves, mais l’EFT peut-être aussi utilisée dans des cas plus simples : peurs, abus de nourriture ...en fait tout comportement qui a une origine émotionnelle,

- J’ai également bénéficié des enseignements de l’École Centrale d’Hypnose en Hypno- anesthésie et gestion de la douleur,

ENGAGEMENTS

Je suis membre du Conseil d’Administration du Syndicat National des Hypnothérapeutes et Délégué Régional du SNH. Je respecte la charte éthique et le code de déontologie du SNH.

Article 1er de la Charte : La démarche de l’hypnothérapeute se différencie de l’attitude «médicale» impliquant un diagnostic, un pronostic, un traitement prescrit par un «spécialiste» à un «patient». L'hypnothérapeute n’a pas vocation à se substituer aux différents professionnels de santé que consultent ses clients. Ses pratiques interviennent en complémentarité, dans le registre de l'accompagnement de la personne, de l'évolution personnelle et du bien-être.

syndicat


A la suite des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, je fournis gratuitement les bases de l’EFT (Emotional Freedom Techniques) à toutevictime ainsi qu’à tout professionnel de la santé

l’HYPNOSE

Qu’est-ce-que l’HYPNOSE ?


Depuis 6000 ans, toutes les civilisations de notre planète (Sumer – Inde – Egypte – Grèce antique …) ont pratiqué l’hypnose avec profit et nous ont laissé des traces écrites de cet emploi.

La science a permis de caractériser l’état hypnotique :

C’est un rythme cérébral particulier, dénommé « rythme alpha ». Dans cet état, l’activité électrique du cerveau est comprise entre 7 et 12 hertz, à mi- chemin entre l’état de veille et l’état de sommeil.

Ce rythme, nous le pratiquons chaque jour dans des circonstances toutes simples comme une :

* phase de transition sommeil / éveil
* rêverie au volant de notre voiture
* fascination devant un feu de bois qui crépite
* décontraction devant notre télévision, …

Dans cet état de grande relaxation, de conscience élargie, nous bénéficions d’un mode de fonctionnement qui sort de l’ordinaire (littéralement : extra-ordinaire), et que nous pouvons exploiter à notre profit, lorsque nous sommes guidés par un professionnel expérimenté (hétéro-hypnose) ou que nous avons appris les bases de son utilisation (auto-hypnose).

Dans cet état en effet, l’hémisphère gauche de notre cerveau, qui fonctionne comme un « gendarme » est mis en veille.

Cela permet à notre hémisphère droit, notre « cerveau émotionnel », de fonctionner pleinement sans cette censure du « gendarme » et d’activer en nous un nouvel état, une conscience élargie.

                   shema hemisphere


les domaines

Quels sont les DOMAINES de l'HYPNOSE ?


Les plages d’utilisation de l’HYPNOSE sont vastes et je m’adapte à votre demande.

Après de nombreuses années de pratique quotidienne de l’HYPNOSE, mais aussi de l’EFT, je travaille principalement sur deux axes :

Mieux-être :
• Se libérer du tabac (1 séance + livre + DVD pour gérer l’après )
• Mincir et régler ses envies de nourriture
• Améliorer son sommeil (microsieste en autoHYPNOSE)
• Éradiquer ses peurs (guêpes, araignées, serpents, vertiges, peur de rougir …)
• Gérer la sensation de douleur (accouchement, opération dentaire ou chirurgicale)

Performances :
• Augmenter la confiance en soi, (si je me fais confiance / l’autre me fera confiance. L’inverse est malheureusement vrai aussi)
• Vaincre le trac, réussir ses examens, ses entretiens, prise de parole en public (la technique de la modélisation est exceptionnelle)
• Améliorer sa pratique sportive (golf, tennis, précision technique, ressources profondes).

Il existe de nombreuses autres applications de l’HYPNOSE.

Je suis à votre écoute pour travailler « sur mesures » avec vous.

En tant qu’hypnopraticien ®, je ne suis pas un médecin, ni un psychologue. Je ne me substitue donc pas à ceux-ci et ne pose aucun diagnostic.

HYPNOSE ET TABAC

La CIGARETTE m’HYPNOTISE ⇆ l’HYPNOSE me LIBÈRE


L’une des façons d’entrer en hypnose, est la saturation sensorielle.
Nous possédons cinq sens : vue, ouïe, toucher, odorat et goût.
Lorsque nous fumons, nous utilisons tous nos sens :

✓ Je vois : le paquet, la cigarette, la flamme du briquet, la fumée,
✓ J’entends : le froissement de la cellophane, le déclenchement du briquet ou le grattement de l’allumette,
✓ Je touche : le paquet, le briquet, le filtre, le cendrier,
✓ Je sens : le tabac, le souffre de l’allumette, la fumée,
✓ Je goûte : la fumée, le miel, le menthol, la vanille.

Nous voyons ainsi que le geste « fumer » déclenche une symphonie sensorielle, une palette de couleurs qui va en outre déclencher une symphonie émotionnelle, une palette d’émotions.

Car à chaque fois que nous fumons, nous associons nos sensations et nos émotions :

✓ Coup de fouet de la nicotine qui monte au cerveau en 7 secondes,
✓ Plaisir de la cigarette bien méritée,
✓ Souvenir du bon dîner entre amis,
✓ Plaisir de combler l’ennui,
✓ Distraction d’une nervosité latente,

Au concours du meilleur hypnotiseur, la cigarette est un redoutable concurrent, surtout quand elle avance masquée.

C’est à tel point vrai, que nous croisons tous les jours des fumeurs pour lesquels la cigarette est mieux qu’une copine, c’est une véritable « amie », une compagne de tous les instants !




POUR ALLER PLUS LOIN



Nicotine : mortelle à 50 mg

L’alcool désinhibe, l’héroïne euphorise, la cocaïne renforce l’ego et la marijuana rend indifférent.

Face à ces « cadors », la nicotine semble inoffensive.

C’est une tromperie : la dépendance s’installe aussi vite et aussi profondément. La nicotine est soluble dans l’eau et dans les graisses, elle peut donc pénétrer toutes les parties de notre corps.

Les insectes crèvent en ingurgitant de la feuille de tabac, car la nicotine détruit leur système nerveux.

La nicotine de six cigarettes (50 milligrammes) tuerait un homme adulte par paralysie respiratoire! A plus faibles doses, elle a un effet stimulant et nous rend prisonnier.

Fonctionnement

La nicotine ressemble à l’acétylcholine (ACh), l’un des plus important médiateur de notre système nerveux. Grâce à cette ressemblance, elle agit sur notre cerveau, notre moelle épinière, puis nos organes qu’elle contrôle.

Sept secondes après l’inhalation, la nicotine envahit nos cellules cérébrales, prend le relais de l’ACh et commande la libération de neuromédiateurs, provoquant ainsi les sensations recherchées et la dépendance physique :

✓ La noradrénaline : augmente l’attention et la mémoire,
✓ La sérotonine et l’endorphine : favorisent la relaxation et le bonheur,
✓ La dopamine : stimule et euphorise.

La nicotine stimule: via le centre cérébral de l’activation.

Pour entreprendre une tâche (passer un appel téléphonique, rédiger un courrier, choisir sa prochaine voiture), il faut des qualités qui sont liées à la production de noradrénaline que la nicotine favorise.

S’il n’a pas fumé depuis environ 20 minutes, le fumeur est moins performant que le non-fumeur.

Le fumeur retrouve ses facultés initiales (les mêmes que celles d’un non-fumeur, en fait), juste après avoir inhalé la nicotine qui augmente sa production de noradrénaline.

L’impression d’augmenter ses facultés est donc à la fois exacte et trompeuse  et impose au fumeur l’idée qu’il ne fera rien de bon sans passer d’abord par sa cigarette !

La nicotine récompense via le centre cérébral de la récompense.

Chez l’humain, le centre de la récompense semble avoir pour utilité de renforcer nos apprentissages (s’alimenter, se protéger, se reproduire …) en libérant la dopamine. La nicotine va leurrer notre système en libérant cette molécule du bonheur « j’ai bien travaillé, je vais m’en griller une», et cela de façon répétitive !

Nicotine et dépendances

Dépendance physique

Le fumeur a l’intuition de commander ses humeurs avec la cigarette. Mais l’effet est de courte durée et la descente est très désagréable ; il faut donc fumer à nouveau pour retrouver l’équilibre ! Vous avez dit dépendance ?

     Relativisons toutefois :

✓  La dépendance physique à la nicotine n’est pas de la même violence qu’avec une drogue dure. Un fumeur ne se lève pas la nuit pour assassiner, voler et acheter sa dose !
✓  Un énorme fumeur peut dormir 8 heures d’affilée sans crise de manque.
✓  La dépendance physique disparaît en cinq jours.

Dépendance psychologique

Celle-ci s’installe en un long apprentissage qui a débuté avant même votre vie de fumeur.

Pour certains, l’histoire commune a débuté avec la cigarette en chocolat, un paquet aux couleurs des « vraies », ou un simple bout de liane séchée, pour faire comme les grands,

Puis avec le grand père ou le parent qui nous a autorisé à participer au rite de l’allumage de la cigarette d’après déjeuner : allumer le briquet et approcher la flamme.

L’image de la flamme, le son du briquet ou de l’allumette,
     les sensations dans les doigts, l’odeur du tabac qui grille ont été
     associés, dans nos jeunes cerveaux, au regard de contentement
     du fumeur familial.

Plus tard, c’est parfois même l’enfant qui a allumé cette fameuse cigarette et l’a transmise religieusement, tout fier de la confiance qui lui a été accordée.

Puis est venue l’adolescence et ses cohortes de comportements à risques :

✓ Rites de passage pour s’intégrer au groupe,
✓ Fumer pour gagner une contenance, ou pour ne pas dire non,
✓ Rébellion,

Tout au long de votre vie, la cigarette accompagne vos émotions :

✓ Besoin de concentration pour écrire un courrier, … une cigarette,
✓ Courrier, bien rédigé, …une cigarette,
✓ Mauvaise nouvelle, …
✓ Longues périodes d’ennui (plus des cartouches gratuites pendant le service militaire), ...
✓ Nostalgie de l’agréable soirée samedi dernier avec vos amis ? La cigarette réactive la mémoire émotionnelle de cette soirée.

Les exemples peuvent-être multipliés à l’envie. A chaque situation, la nicotine permet de combattre l’émotion négative ou de rappeler l’émotion positive, de combler un vide, une tristesse ou de donner un semblant d’énergie.

Et cela fonctionne ! Avec tout le monde : toutes les races, homme ou femme, jeune ou vieux !

Vous comprenez sûrement mieux maintenant pourquoi il est si difficile de se libérer de cette dépendance.

Les autres molécules et les substances ajoutées

La fumée de tabac est un cocktail d’un nombre impressionnant de molécules. Certaines sont cancérigènes, d’autres radioactives. Et comme si cela ne suffisait pas, les cigarettiers ajoutent d’innocentes substances :

✓ le menthol, un adoucissant qui ouvre les alvéoles pulmonaires et permet d’inspirer mieux et plus profondément, ce qui favorise la pénétration de la nicotine et augmente la dépendance,
✓ le miel et le caramel dont la combustion augmente les effets de la nicotine et la dépendance (au travers de la production d’un inhibiteur de la monoamine-oxydase – IMAO, qui est un puissant antidépresseur),
✓ la vanille qui facilite le travail de la nicotine et son absorption,
✓ l’ammoniaque qui permet à la nicotine de pénétrer le cerveau plus vite.

Tabac et conséquences

Quatre mille composés chimiques dont 200 toxiques et 40 cancérigènes !

Il est impossible de lister les conséquences de l’inhalation de ces produits et encore moins de connaître les effets de leurs interactions.

Certaines constantes néanmoins se dégagent

✓ Le monoxyde de carbone (CO : gaz inodore, incolore et sans saveur, qui tue chaque année des personnes dans leur sommeil à cause d’un poêle mal réglé etc) s’accroche très facilement aux globules rouges. En conséquence, il y a moins de place dans le train (le sang) pour l’oxygène, d’où ce manque de souffle du fumeur. Tous les « avantages » ressentis en termes de concentration et d’apprentissage, s’envolent avec cette diminution de l’oxygène transporté.
✓ La merveilleuse machine qu’est le corps humain réagit alors, en augmentant le nombre de wagons pour tenter de transporter l’oxygène nécessaire. En augmentant la quantité de globules rouges (les wagons), le sang s’épaissit, ce qui augmente le risque de boucher une veine ou une artère.
✓ Le CO favorise le passage des graisses. Les vaisseaux sanguins s’engraissent et se calcifient. Tous les organes sont moins bien irrigués, notamment : jambes, reins, cœur et cerveau ce qui augment le risque d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral.
✓ Le tabac entrave l’irrigation de la peau et sa régénération. Les rides et les maladies de peau augmentent, la cicatrisation diminue.
✓ La fécondité diminue chez l’homme comme chez la femme. Quant au tabac en cours de grossesse … Altération du génotype, augmentation du risque d’enfant prématuré, mort-né ou de fausse couche, instabilité de l’enfant et plus grande assuétude au tabac plus tard.

Inutile de rappeler la mortalité induite par le tabac fumé activement ou passivement (60000 à 75000 décès en France chaque année dont un quart de cancers).

Rappelons par ailleurs que les cigarettes légères sont un leurre. L’expérimentation met en effet en évidence ceci :

✓ Le fumeur serre le filtre plus fortement et bouche les micropores du papier,
✓ Le fumeur aspire plus et plus longtemps,
✓ Les additifs ouvrent les bronches.

Il n’y a aucun avantage à fumer ces cigarettes légères. Un cancer du poumon spécifique s’est même développé chez les jeunes femmes fumant ce type de cigarettes.

Cigarette ⇒ hypnose / hypnose ⇒ libération

Par saturation sensorielle, la cigarette place le fumeur en hypnose.

C’est sans doute pour cette raison que l’hypnose est la méthode la plus efficace pour le sevrage tabagique selon l’Inserm, Institut National pour la Santé et la Recherche Médicale.

Les protocoles modernes affichent en effet des taux de réussite de 94 % à 18 mois, (von Dedenroth, 1968, 1000 patients) et 95 % à 12 mois (Touati, 2010, 60 patients).

Les bienfaits de l’arrêt du tabac

Les bienfaits psychologiques


Ils sont rarement évoqués et pourtant ils sont nombreux. Mon épouse et moi avons arrêté le tabac il y a huit ans, il me suffit de me replonger dans mes souvenirs :

✓ Sensation d’avoir réussi quelque chose d’extraordinaire : se sortir en une séance d’une addiction vieille de plusieurs dizaines d’années !
✓ Bonheur de mettre ses actes en conformité avec ses désirs,
✓ Bonheur d’être à nouveau un exemple pour ses proches,
✓ Conscience de pouvoir à nouveau être libre en avion, au restaurant, en réunion …

Et puis je viens de faire un calcul simple :

6,90 € x 2 personnes x 365 jours x 8 ans = 40 296 euros

Je n’en reviens pas ! C’est le montant que nous avons économisé à deux au 24 janvier 2016.

C’est très matériel, comme calcul, mais je vous prie de croire que cela fait plaisir aussi !

Les bienfaits physiques

Ils sont signalés sur de nombreux sites.

Je précise toutefois qu’une toux peut parfois s’installer après le sevrage, ce qui est un comble ! N’ayez crainte, elle est passagère. Elle est due à la repousse des cils vibratiles qui avaient été détruits par la fumée.

La Séance

Comment LA SÉANCE se déroule-t-elle ?


Votre séance débute par un dialogue au cours duquel vous m’exposez vos raisons, vos objectifs, les moyens que vous employez peut-être en parallèle.

Je vous explique également ce qu’est l’hypnose (et ce qu’elle n’est pas), le bénéfice que vous allez tirer de la séance et le déroulement de celle-ci.

Notez que tout au long de la séance, vous conservez votre liberté et la maîtrise de vous-même. Vous ne ferez rien de contraire à vos valeurs.
La fin de la séance s’effectue ensuite en douceur, à votre rythme. Vous en sortirez très reposé, et tonifié.

Le coût de la séance est convenu avec vous lors de la prise de rendez-vous.

Témoignages

  • Une amie avait arrêté de fumer grâce à la technique de M JÉGOU. Étant moi aussi fumeur avec une forte envie d'arrêter j'ai donc pris RDV. Après une discussion de plusieurs minutes, nécessaire pour la méthode je pense, M JÉGOU m'a fait mettre dans un fauteuil incliné sans stress ni appréhension. Je me rappelle le début de la musique et puis plus rien jusqu'à mon réveil avec une sensation de bien être total. Depuis mon réveil de cette séance le mercredi 9 novembre 2011 je n'ai plus retouché une cigarette! Moi pourtant nerveux et stressé je me sens bien, sans le moindre manque et la présence de personnes fumant à coté ne me gêne absolument pas. Je remercie M JÉGOU pour cette nouvelle façon de vivre, grâce à lui j'ai arrêté un calvaire qui durait depuis 40 ans.

    Erik G.
  • Sous patch depuis deux ans, je n’arrivais pas à en finir avec la cigarette. Une séance d’hypnose avec la méthode de la sonothérapie et je me suis enfin débarrassé de cet esclavage.

    Elise T
  • Dingue ! Fini la clope en une seule séance. En plus, il m’a enlevé la phobie des guêpes

    Madeleine R.
  • Nous avons arrêté de fumer à plusieurs et dans une très bonne ambiance. Ça marche super.

    Max R.
  • Une amie avait arrêté de fumer grâce à la technique de M JÉGOU. Étant moi aussi fumeur avec une forte envie d'arrêter j'ai donc pris RDV. Après une discussion de plusieurs minutes, nécessaire pour la méthode je pense, M JÉGOU m'a fait mettre dans un fauteuil incliné sans stress ni appréhension. Je me rappelle le début de la musique et puis plus rien jusqu'à mon réveil avec une sensation de bien être total. Depuis mon réveil de cette séance le mercredi 9 novembre 2011 je n'ai plus retouché une cigarette! Moi pourtant nerveux et stressé je me sens bien, sans le moindre manque et la présence de personnes fumant à coté ne me gêne absolument pas. Je remercie M JÉGOU pour cette nouvelle façon de vivre, grâce à lui j'ai arrêté un calvaire qui durait depuis 40 ans.

    Erik G.
  • Trente-cinq minutes se sont écoulées sans que je m'en rende compte. Je quitte le fauteuil. Me voilà avec une pêche d'enfer. Le soir venu, l'effet est réussi. Le stress s'est envolé

    http://www.leparisien.fr/chatou-78400/j-ai-teste-pour-vous-26-12-2011-1783526.php
  • J'ai réellement arrêté de fumer en une séance d'un peu plus de deux heures. Cela fait maintenant un an que j'ai arrêté grace à la technique de Monsieur Jégou.

    David